Manifestation du 17 novembre : soyons tous responsables !

Le Président de la République, en faisant la sourde oreille à la colère des automobilistes, pire en annonçant des potentielles sanctions vis-à-vis des citoyens exerçant leur droit à manifester, alors que la plupart des barrages sont filtrants permettant l’exercice du droit à circuler, n’a pas pris la pleine mesure des conséquences que sa posture pouvait engendrer. A force d’opposer les uns aux autres, les droits des uns face aux droits des autres, il ouvre ainsi la porte aux débordements et à la violence…Sans pour autant mobiliser les forces de l’ordre nécessaires pour encadrer et protéger. Ce risque d’escalade, qui s’est malheureusement soldé par le décès d’une citoyenne manifestante, démontre le déni du peuple dont fait preuve Macron.

Nous en appelons à la plus grande prudence et à la responsabilisation de chacun.

2 Commentaires

  1. Pixef

    Ok pour dire que le mouvement des Gilets Jaunes est un mouvement hétéroclite et pour partie poujadiste qui n’a pas d’orientation idéologique claire et assumée.
    Mais c’est précisément pour cela que j’y ai participé à ma manière : pour essayer d’y faire entendre un point de vue « rouge et vert ». J’y suis aussi allé pour au minimum « voir de mes yeux » ce qu’il en était concrètement.
    L’objectif est bien de ne pas laisser ce mouvement se faire diriger par le poujadisme et pire. À discuter maintenant de savoir comment…

    Petit résumé et bilan à chaud:
    Ce matin à ISSOUDUN, un gros paquet de gilets jaunes au rassemblement. J’arrive avec mon paquet de 200 tracts imprimés à la hâte hier soir. Je cherche l’organisateur. Personne ne sait où il est. Pratiquement personne ne le connaît. C’est « l’autogestion la plus totale… » 😰😤😅…
    Je montre mon tract à une femme qui a l’air un peu plus au courant que la moyenne. Elle m’engueule un peu en me disant que le mouvement est apolitique, qu’il y a aussi des patrons, que ce qui est dans le tract c’est bien mais que tout le monde le sait…
    Du coup des gens s’approchent et m’en demandent. Ils le lisent avec une neutralité bienveillante. Je n’ai même pas besoin de le distribuer !…
    Puis, sans aucune directive, les gens se dirigent vers différents ronds points pour filtrer. Je pars avec ma voiture me placer à celui situé sur la route qui mène à mon village. Seul au début j’arrête les voitures et leur donne le tract. Puis je suis rejoint par d’autre gilets jaunes. Une bonne proportion d’automobilistes apprécie le contenu, survolé rapidement et me le font savoir par un sourire et un mot approbateur. Puis deux personnes viennent me demander un paquet de tracts pour diffuser sur la route qu’ils filtrent. Je suis rejoint un peu plus tard par un insoumis du Cher puis par Thierry et Véronique et même une copine militante de LO qui se montre très enthousiaste et même plus rapide que moi pour distribuer mes tracts !
    Je pars à 10h car je ne me suis pas suffisamment vêtu et je meurs de froid.

    C’est vraiment un mouvement sociologiquement (et vraisemblablement idéologiquement aussi) très large. Ça se voit et ça s’entend. Il fallait y être et en être. Le problème est que les motivations sont très diverses et sans doute, pour certaines, diamétralement opposées. Malgré la consigne d’opposition à toute expression politique, je ne regrette pas d’avoir diffusé ce tract car il aura permis au moins de proposer un sens « rouge et vert » à cette colère. Ayant donné un tract à la journaliste de France Bleu, j’ai été interviewé et ai pu développer en quelques phrases le contenu du tract. J’espère que quelques personnes en feront leur miel…

    Bilan positif selon moi…

    Répondre
  2. TOURET

    LE PEUPLE EN COLÈRE

    Ne manquons pas le train de l’espoir, c’est bien le Peuple qui est dans la rue. Las d’attendre des fumeries (de gauche, du centre ou de la droite), que la fenêtre s’ouvre pour savoir qui est le plus beau, le Peuple dont on se moque est sorti dans la rue. Camarades ou compagnons, pour faire oublier des années d’inanité, balayons les gangues corporatistes et velléités de clocher ; le gilet jaune est bienvenu pour nous aider à reprendre pied.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :