Insoumis toujours

Nous recevons ce te texte et ces propositions pour plus de démocratie au sein de la FI d’un camarade du Loiret de l’Association d’Insoumises et d’Insoumis du Giennois…

 

INSOUMIS TOUJOURS

 

 

Nos valeurs partagées

 

Issu du Parti de Gauche, le mouvement de la France Insoumise né en février 2016 et confirmé le 5 juin 2016 place de Stalingrad est un grand mouvement composé uniquement d’individus volontaires et enthousiastes. Ce mouvement s’inscrit hors des appareils des partis. L’oligarchie au pouvoir impose sa doctrine comme seul modèle possible. Toute une population aspire à une nouvelle société et à une sixième république.

C’est un mouvement rassembleur au nom sans équivoque « La France Insoumise » avec un candidat incontesté Jean-Luc-Mélenchon.

Déclarée à la Préfecture de l’Essonne le 23 décembre 2016, la FI est une association loi 1901, démocratique et ouverte à tous. Voici un extrait des statuts :

« L’association est un mouvement citoyen qui a pour but de regrouper les soutiens de Jean-Luc-Mélenchon à l’élection présidentielle 2017 et celles et ceux qui font le choix d’une France insoumise et d’un Avenir en commun !

Article 3 : Les adhérents

Est adhérente toute personne qui :

-est à jour de ses cotisations, dont le montant est fixé par le règlement intérieur

-s’engage à respecter les présents statuts et le règlement intérieur.

Toute nouvelle adhésion doit être approuvée par le Bureau de l’association à la majorité des trois-quarts.

La qualité de membre de l’association se perd par :

1) démission adressée au Président

2) de plein droit pour non renouvellement de cotisation

3) décès

4) radiation prononcée pour motifs graves portant préjudice à l’association par la Bureau

Tout membre démissionnaire ou exclu est sans droit sur les fonds associatifs de l’Association. »

Nos questionnements

 

Pourquoi l’existence de cette association reste-t-elle si confidentielle ? Cette stratégie que l’on peut accepter pour une campagne devient discutable quand on la pérennise. N’aurait-il pas mieux valu faire à Clermont- Ferrand une assemblée constituante ? Pourquoi faire perdurer de telles ambigüités : « Je donne les clés mais je garde le double, je m’assieds sur les statuts » et imposer des principes? « Non à la représentation élective » dixit Mélenchon à Clermont-Ferrand.

Depuis plusieurs années, des militants se sont dépensés sans compter au propre comme au figuré. Que représentent ces militants si on privilégie les sympathisants du CLIC ? Il a été dit « La convention fut l’occasion de souder les militants tirés au sort ». Et les autres ? N’ont-ils pas contribué aussi au résultat de la présidentielle et à ceux des législatives ?

 

Quelles sont les stratégies de la FI ?

 

Annonce médiatique d’une million de manifestants sur les Champs Elysées ; précipitation de la votation citoyenne sur la sortie du nucléaire (314 530 votants) et temps de vote trop court (8 jours) ; obligation de transformer les groupes d’appui en groupes d’actions éclatés sans tenir compte des réalités locales.

 Elections législatives partielles de la 4ème circonscription du Loiret

 

La commission d’investiture a imposé sans concertation avec les militants un candidat alors qu’au niveau local il y avait déjà quelqu’un. Ces militants se sont ensuite désinvestis de la campagne. Cette décision a entraîné la constitution de deux listes et un impact désastreux sur la population avec un résultat de 4,96 pour la FI et 5,96 pour le PCF. Les conditions d’accueil de Jean-Luc Mélenchon n’ont pas permis de peser favorablement sur le résultat de cette élection partielle.

 L’assemblée représentative de Paris 12ème

 

Pour l’assemblée du 7 avril 2018 notre objectif était la distribution d’un tract « Insoumis toujours » pour demander une assemblée générale constitutive. Hélas la FI réserve l’adresse du lieu de la réunion aux tirés au sort la veille de l’assemblée. Une demande par SMS à notre candidat aux législatives y participant reste sans réponse et nous montons à Paris dans l’espoir d’une réponse de dernière minute !

Niet…notre candidat est aux abonnés absents ! Nous téléphonons à notre trésorière nationale qui elle a le courage de nous refuser aimablement l’adresse. Malgré une recherche de tous les lieux possibles dans le 12ème c’est un échec, nous rentrons à Gien avec nos 200 tracts. Nous apprenons que l’assemblée a eu lieu dans un endroit chic du bois de Vincennes.

Comité électoral pour les européennes

 

Jeune militant des insoumis du giennois, Lilian GUELFI est tiré au sort en avril pour participer au comité électoral concernant la liste des européennes. Celui-ci déclare : « un travail malsain, une atmosphère de suspicion » au sein du comité. Il pointait la main-mise de Manuel Bompard (secrétaire national du Parti de Gauche, Directeur de campagne de J.L Mélenchon et Président de la FI) et ses proches sur les positions éligibles.

Nous citons Lilian GUELFI qui déclare dans Libération : « Je tiens tout d’abord à vous faire part de mon attachement profond à ce mouvement. Alors qu’on me reproche de rouler pour telle ou telle personne, je veux vous dire que je ne roule que pour la FI parce que je suis persuadé que nous avons le meilleur programme pour gouverner et pour redonner aux gens le goût du bonheur. Pour cela je pense que notre mouvement doit être irréprochable. Notre structure est inédite, les dysfonctionnements existent, je souhaite donc que cela change. C’est pour cela que j’ai décidé de prendre publiquement position. »

Nous lui avons envoyé une lettre de soutien.

Nos propositions

 

Nous voulons créer un mouvement ouvert à tous dans le respect des valeurs républicaines avec une ligne politique claire, courageuse et honnête. Nous voulons le maintien de l’Association loi 1901 créée le 23 décembre 2016 à but non lucratif pour une démocratie représentative à statuts uniques avec des comités locaux autonomes dans le respect des statuts nationaux. Nous voulons que le volonté des adhérents de la FI via l’association loi 1901 s’expriment par des représentants qui les incarnent.

Le refus de la direction de la FI de créer un mouvement démocratique est la preuve d’un fonctionnement anti-démocratique.

Propositions de mise en oeuvre

 

-Quant à la dotation de l’Etat nous pensons qu’elle doit permettre avant tout d’ouvrir des boutiques, des bars associatifs et des maisons du citoyen et non rémunérer uniquement une caste de salariés.

-Il faut rendre visibles les 540 000 sympathisants du CLIC ; mettre en accord paroles et actes afin de lutter contre l’écoeurement envers la politique et ainsi réduire l’abstention ;

-éduquer, convaincre, marteler que notre projet « l’Avenir en commun » est celui d’une société plus juste et plus humaine ;

-faire émerger la sixième république

-mettre en avant les jeunes députés qui ont la force de convaincre ;

En conséquence, nous demandons à cette assemblée un vote à bulletin secret pour choisir entre un mouvement éclaté, inorganisé et gazeux ou bien un mouvement démocratique, irréprochable et fort.

L’association d’insoumises et d’insoumis du Giennois, déclarée en Préfecture du Loiret le 12 juillet 2018.

 

1 Commentaire

  1. JMB

     » Ce mouvement s’inscrit hors des appareils des partis. »

    Il faut être précis dès le départ : LFI est un mouvement de type plébiscitaire, c’est-à-dire que ses « membres » le sont à titre gracieux, purement déclaratif.

    Un.e « membre » de La France Insoumise dispose à peu près des mêmes droits qu’à LREM ou au fan-club de Johnny 🙂

    Pour le reste, vos propositions se tiennent, mais je ne tiens pas à doucher votre optimisme combatif en les discutant… Bon courage et bonne continuation.
    JMB

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :