lutte contre l’industrialisation de l’élevage

 

Bagnolet, le 6 novembre 2018

Communiqué de presse

Procès de Pau : la lutte contre l’industrialisation de l’élevage encore criminalisée

 

Plus de 400 personnes se sont mobilisées hier à Pau, à l’appel de la Confédération paysanne, pour soutenir Panpi Sainte Marie, éleveur et secrétaire général de d’ELB (Euskal Laborarien Batasuna) et Cathy Chabalgoity éleveuse à Barcus, qui comparaissaient devant le tribunal correctionnel pour avoir empêché l’abattage préventif de canards sains lors d’un épisode de grippe aviaire en 2017. Des élus étaient présents dont le vice-président de la communauté d’agglomération Pays Basque et maire de Mauléon, Michel Etchebest et le journaliste Périco Légasse.

En requérant trois mois de prison avec sursis et 9.250 euros d’amende contre cette éleveuse et 10.000 euros d’amende contre ELB, la procureure réclame de lourdes sanctions pour une action syndicale de lutte contre l’industrialisation de l’agriculture et pour sauvegarder nos pratiques, nos systèmes et nos savoir-faire. Un enjeu que le ministère public a balayé d’un revers de la main qualifiant cette action « d’égoïste » et arguant de défendre la « santé publique » contre un virus dangereux.

Reste que les canards en question étaient sains, comme l’avaient confirmé des examens réalisés sur cette ferme. ELB a donc agi en responsabilité dans un cas de crise sanitaire. Aujourd’hui, la responsabilité des transports d’animaux vivants dans les systèmes industriels est avérée scientifiquement dans la propagation de la grippe aviaire, contrairement à celle de l’élevage plein air et des systèmes « autarciques ». Autant d’éléments qui n’ont pas été pris en compte dans ce réquisitoire, sourd à la mobilisation citoyenne.

 

La Confédération paysanne espère donc que le tribunal, qui rendra son jugement le 10 décembre, entendra les arguments de la défense qui a plaidé la relaxe.

 

Contacts : 

–       Laurent Pinatel, Porte-parole : 06 80 58 97 22

–       Nicolas Girod, secrétaire national : 06 07 55 29 09

–       Caroline Nugues, chargée de communication : 06 95 29 80 78

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :