Bienvenue

Nos priorités


A tous les gilets jaunes !

France insoumise : quand les fidèles tirent leur révérence

Appel : Préservons l’Avenir en commun !

Lors de l’élection présidentielle, LFI avait bâti son succès populaire et électoral en mettant sur pied un véritable mouvement d’éducation populaire. L’élaboration d’un programme éco-socialiste...


L'Italie n'a pas de plan B

Le gouvernement italien semble ne pas vouloir se soumettre à l’injonction de la commission européenne de revoir son projet de budget 2019, qui prévoit un déficit public en forte hausse. Mais, désobéir à la Bruxelles, désobéir aux traités européens,  n’est-ce pas.......


Plan A, plan B : quelle stratégie pour sortir de la crise européenne ?

La crise de la zone euro est une donnée de base de l’action politique aujourd’hui en France : faisant suite à la crise financière mondiale de 2008, ce processus à la fois financier, économique, politique et social met en cause la cohésion fragile d’un ensemble hétérogène. Elle n’a cessé de susciter....


Augmentation du prix du carburant : une volonté politique plus qu’un véritable projet d’orientation des mobilités

On le sait depuis longtemps,  le train est de loin le mode de transport le moins polluant. Pour un trajet de 500 km, un TGV émettra 3,2 kg de dioxyde de carbone, alors qu’un autobus...


Un avenir sanitaire en commun

Notre système de santé est confronté à de nombreux défis : économique et social bien sûr, mais aussi épidémiologique et écologique, celui du creusement des inégalités sociales devant la maladie et la mort, celui de la démocratie sanitaire. L’Avenir en Commun et....


Combattre sur ses deux jambes, affronter les deux droites, le libéralisme et le nationalisme

Les résultats électoraux se succèdent autant en Europe que sur le continent américain et la tendance semble elle, non seulement mais se confirmer voire s’ancrer, s’arrimer durablement. Que ce soit lors des élections intermédiaires ou nationales, que nous pensions aux Etats-Unis, à l’Allemagne, au Brésil, en Suède...


Europe : refonte ou renforcement des politiques d’austérité concurrentielle ?

Avec la victoire électorale d’Emmanuel Macron et la perspective, célébrée à l’avance par les grands médias, de celle d’Angela Merkel en Allemagne, toutes les conditions sont réunies pour que les promesses de changement, qui se sont traduites par l’éclosion depuis quelques années de multiples projets de refonte de la zone euro...


Le mythe de la compétitivité et le déclin de l’Occident

Une grande partie des discours économiques et politiques actuellement dominants, surtout en Europe et en Amérique du Nord, repose sur un récit,  qui peut selon les cas être implicite ou explicite : les réformes structurelles de l’économie (flexibilisation du marché du travail...


Mettre sur pieds la planification écologique, organiser la sortie du nucléaire

La finalité de l’action publique progressiste doit être la satisfaction des besoins sociaux du plus grand nombre dans le respect de la nature. La poursuite de cet objectif requiert une certaine planification, dès lors que les incitations réglementaires et fiscales échouent à dissuader les...


De nombreuses pistes pour endiguer la crise du transport aérien en France existent ! Mehdi Kemoune ex-secrétaire général de la CGT Air France

[embeddoc url="http://preservonslavenirencommun.fr/wp-content/uploads/2018/11/PISTES-POUR-LE-TRANSPORT-AERIEN.pptx" download="all" viewer="microsoft"]

6 Commentaires

  1. Borel Michel

    Tout à fait d’accord, responsable d’un GA dans les Bouches du Rhône .

    Répondre
  2. KAROUBI

    Merci et pour bravo pour ce nouveau site d’ info
    solidairement
    Roger KAROUBI

    Répondre
    1. olivier Spinelli

      Merci. n’hésitez pas à diffuser le site dans vos réseaux !

      Répondre
  3. Catherine Goblot-Cahen

    Aucun doute pour moi, vous êtes de bonne foi et tout pleins d’excellentes intentions. Mais comment comptez-vous gagner ? Vous n’imaginez pas la déception de tous ceux qui voient la gauche s’émietter, et leur consternation quand ils entendent ceux qui quittent la force qui avait quelque chance de succès parler de « se rassembler ». D’autant que le moment est mal choisi. On a un peu le sentiment que vous êtes sous influence de l’idéologie dominante quand vous décider de quitter le navire qui prend l’eau. Il ne fait pas de doute pour moi que les perquisitions sont une opération faite pour éliminer un homme politique de gauche qui devenait dangereux.
    Vous dites en avoir assez des supporters de Mélenchon qui agissent en meute sur les réseaux sociaux. Mais ceux-ci ne sont pas aux ordres et sont assez nombreux … Et vous comptez gagner sans eux ? Il faut vous y faire, Mélenchon a des fans. On l’estime pour sa pugnacité, on croit en sa sincérité, on mise sur lui pour qu’il ne se rende pas comme le 1er Tsipras venu, on croit aussi en sa capacité de faire gagner notre camp, parce que c’est un excellent orateur et un débatteur vif et pugnace.
    Vous comptez sur la responsabilisation des masses, leur pratiques d’auto-organisation militante quand tant de gens ont déjà du mal à simplement survivre ?
    Vous êtes-vous posé toutes ces questions ?

    Répondre
    1. olivier Spinelli

      Merci pour votre message. C’est parce-que nous avons toutes ces questions à l’esprit qu’il nous est apparu indispensable de rendre toute sa primauté à l’Avenir en Commun sur la superficialité de la communication, avec tous les dérapages que cela peut provoquer. Comme vous le savez, certains d’entre nous ont beaucoup contribué à la construction de l’AEC, et l’ont porté en première ligne dans le débat public lors des différentes campagnes. Il doit, c’est le sens de notre démarche, être porté et prolongé collectivement et ne plus reposer seulement sur un seul homme, une seule organisation organisée de façon verticale et, comme vous le relevez, quelques militants inféodés et fanatisés.

      Répondre
    2. Lebot

      Bonjour,
      je comprends votre propos et vos interrogations. JLM a ses fans et tant mieux pour lui, MAIS, l’identification du messager (JLM) avec le message (LAEC) est par définition nuisible à l’idée démocratique. C’est un orateur pugnace, certes, sincère, j’en suis moins sûr : il n’y a qu’à voir le refus d’appliquer en interne la démocratie tant revendiquée au national. JLM milite aussi pour la suppression de l’immunité parlementaire et s’en vêtit à la première occasion. Pour info, cela fait 5 ans maintenant que JLM se défile devant la justice pour ne pas répondre de plainte en diffamation de Cahuzac pour s’être vu accusé d’avoir planifié « le meurtre de Rémi Fraisse ».
      Globalement, vous expliquez que « les masses » n’ont pas les moyens (temporels ? intellectuels ?) de se prendre en charge car en mode survie. C’est un fait. Mais qu’en était-il entre les 2 guerres ? Et après, lorsqu’il s’est agit de mettre sur pieds la protection sociale ? Et quand bien même, comment justifier de mettre l’idéal démocratique sous le boisseau pour promouvoir la démocratie ????
      L’histoire est remplie de penseurs éclairés guidant le peuple vers la terre promise. Pouvez-vous me citer combien de ces expériences ont touchées au but ?
      Si « le peuple » ne se prends pas en mains, nous n’obtiendrons jamais que la transposition de la monarchie sous un autre nom.
      Vous êtes-vous posé toutes ces questions ?

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :